Journal intime d'un touriste du bonheur - Jonathan Lehmann

Ça fait longtemps que je rêve d’écrire un livre. Quand j’ai découvert la méditation et la pensée d’Eckhart Tolle, il y a 7 ans, et que j’ai quitté le monde des affaires, j’ai essayé de partager mes découvertes par écrit, afin qu’elles aident d’autres que moi. Mais je galérais un peu, et pendant plusieurs années, j’étais seul avec mon ordinateur et mes idées. Alors j’ai décidé de mettre mon projet de livre de côté et à la place de créer un blog. C’est comme ça que sont nées les Antisèches du Bonheur.

Puis, mon père est mort, il y a deux ans, et ça a été un choc. Un choc qui m’a fait me poser la question de ce que je rêvais d’accomplir dans cette vie. J’ai repensé à toutes les fois où l’on m’avait mis un livre entre les mains, à toutes celles où j’avais donné un bouquin à quelqu’un en lui disant : « Je t’en prie, lis ça. » Et je me suis rappelé ce rêve que j’avais eu : écrire un livre qu’on ait envie de partager avec les personnes que l’on aime.

Deux ans plus tard, mon premier livre est enfin sorti. Il s’appelle "Journal intime d’un touriste du bonheur".
 

 

La chance, aurait dit Sénèque, est la rencontre de l’opportunité et de la préparation. C’est ce qui m’est arrivé, je crois. Alors que, pendant si longtemps, j’avais essayé sans succès de finir un manuscrit, ce texte-là a jailli hors de moi sans prévenir, en trois mois à peine, pendant un voyage en Inde. J’étais parti là-bas pour faire une retraite Vipassana, puis explorer le pays. Mais ces 10 jours de méditation en silence m’ébranlèrent à tel point qu’ils transformèrent mon voyage touristique en une forme de pèlerinage : un parcours d’ashram en ashram, à la rencontre d’enseignants et de gourous, et à la découverte de techniques de méditation susceptibles de me faire voir la vie autrement.

Tous les jours, j’écrivais dans mon journal, pour y raconter les péripéties de mon voyage. J’y parle de la méditation, de la peur et de l’amour de soi. Mais aussi de thèmes intimes que je n’osais pas aborder auparavant, comme le sexe, les addictions, la séparation amoureuse, ou les croyances mystiques.

Dans ce livre, j’essaye de parler du bonheur du point de vue de quelqu’un qui essaye de devenir une meilleure version de lui-même mais qui se plante régulièrement. De raconter une histoire légère tout en suggérant des chemins d’évolution facilement accessibles. De montrer qu’on n’a pas besoin d’être parfait pour faire un travail sincère, que notre point de départ importe moins que la direction dans laquelle on va. Et de rigoler un peu aussi quand même.

J’ai peur et je suis excité comme jamais auparavant. Je n’ai jamais rien fait dans ma vie dont je sois aussi fier que ce « Journal intime », et de tout mon cœur j’espère qu’il vous parlera :)